Hausse des taux et changement de tendance de l’immobilier

Une changement de tendance de l’immobilier parait se confirmer selon les résultats de la derniere étude de la Fnaim. Cependant il est précisé que le marché « reste dynamique » même s’il existe un ralentissement constaté sur le nombre des transactions et un effet de baisse sur les prix de vente. C’est ainsi qu’on observe une inflexion des prix dans de nombreuses régions dont l’Ile de France avec une baisse de 2%.

Plusieurs explications sont avancées pour déchiffrer ce fléchissement, d’une part l’augmentation des taux depuis 6 mois qui diminue la capacité d’achat des foyers, de l’autre coté il faut savoir que ces analyses sont présentées sur une année glissante, et fin 2010 s’est avéré spécialement dynamique ce qui peut induire cette situation ponctuelle. Est-ce que l’on en déduire que le marché de l’immobilier change de tendance, cela semble difficile à dire, la Fnaim n’escompte pas une chute mais une stagnation de l’immobilier. Avec les aides gouvernementales , le nouveau prêt à taux zéro PLUS et le maintien des défiscalisations immobilières, les aides accordées par l’état pour l’achat de la résidence principale ou l’investissement locatif devraient être des éléments de soutient des prix et des volumes de transactions.

Il s’avère délicat à ce jour d’avoir une visibilité sur les conséquences de ces aides en phase de hausse des taux, puisqu’elles chargent le budget de l’état actuellement en déficit au delà des seuils mis en place par les accords de la zone Euro et que l’augmentation des taux s’avère en partie le résultat de ces déficits.

Quelque soit la tendance à venir, si vous souhaitez acheter un bien, la tendance reste à la négociation que ce soit sur le prix de vente ou sur le pret immobilier.